• Pierre-Alexandre

Pourquoi aller en forêt nous fait du bien

Cueillette d'ail des ours, de champignons... Il y a toujours une raison de saison pour aller faire un tour dans les bois ! Savez-vous qu'une balade en forêt peut vous apporter bien plus que de quoi agrémenter le repas du soir ?




Depuis quelques années des scientifiques se penchent sur les bienfaits des promenades parmi les arbres. Plusieurs études ont été menées au Japon où la pratique des "bains de forêt", le shinrin-yoku, fait de plus en plus d'adeptes. Il s'agit de se balader lentement en forêt en étant attentif à cet environnement si riche. Avec un peu de patience, il est possible de se concentrer sur les 5 sens : la vue bien sûr, mais aussi l'odorat, l'ouïe, le toucher et même le goût au hasard des baies ou noix trouvées en chemin. Tout cela forme une méditation à part entière !

Cette sensation est confirmée par une étude réalisée à l’Université de Chiba sur base d’un échantillon de 280 personnes. Deux groupes distincts ont alterné séjour en ville et séjour dans la nature. Les scientifiques ont noté que, lorsqu'ils étaient en forêt, les participants avaient un pouls, une pression artérielle et un taux de cortisol, hormone liée au stress, plus faibles.

La Nippon Medical School de Tokyo a remarqué, à l'issue d'un autre protocole d'étude, qu'après 2 jours passés en forêt, l'activité des cellules du système immunitaire était plus intense.

Des effet positifs peuvent être observés pendant 30 jours.

Une activité physique similaire dans un autre cadre ne produit pas les mêmes bienfaits. L'air de la forêt est notamment chargé de phytoncides, substances volatiles sécrétées par les arbres pour leurs fonctions bactéricides, fongicides et leur rôle dans la communication. Les émissions des résineux sont particulièrement recommandées. Les forêts de pins environnant Arcachon en ont d'ailleurs fait une destination de choix pour les personnes atteintes de tuberculose. Cette sylvothérapie est pratiquée depuis le XIXème siècle dans différentes régions du monde.

Les promenades en forêt révèlent également une influence positive sur notre activité cérébrale. C'est ce qu'avancent des chercheurs de l’université américaine de Stanford qui ont proposé à deux groupes de volontaires une balade d'1h30 à la campagne d'une part et en ville le long d'une route à 4 voies.

A l'issue de plusieurs tests, les scientifiques ont noté que l'activité d'une zone du cerveau associée aux états dépressifs était plus faible chez les personnes ayant marché au vert. Ces résultats sont rapprochés par leurs auteurs de statistiques préoccupantes telles que le risque accru de 20% de contracter des troubles de l'anxiété chez les citadins.

Ils se réfèrent également à une étude menée sur 20 ans auprès de 10 000 personnes révélant que vivre à proximité d'espaces verts a des effets positifs conséquents sur le bien-être, voire la santé mentale des participants.

Vivre à proximité d'espaces verts a des effets positifs conséquents sur le bien-être, voire la santé mentale des participants !

D'autres recherches devraient se développer pour explorer davantage ces résultats. Des psychothérapeutes incluent déjà des parcours au grand air dans leurs programmes de soins. Il s'agit de l'"écothérapie", méthode exposée pour la première fois en 1996 par Howard Clinebell.



Une autre raison d'aller se promener au grand air nous est soufflée depuis bien longtemps par les artistes. Peintres, poètes, écrivains, célèbres ou moins connus, ils sont nombreux à voir dans la nature une source d'inspiration majeure. Une équipe de chercheurs des universités du Kansas et de l’Utah confirme que les balades dans la nature stimulent le cerveau et en particularité la créativité.

Des volontaires sont partis randonner quelques jours dans différentes régions des Etats-Unis sans distraction numérique (ni smartphones, ni lecteurs de musique). À l'issue des promenades, les tests ont révélé que leurs aptitudes créatives et leurs capacités à résoudre des problèmes étaient supérieures de près de 50% aux mesures faites avant le départ.


Un effet combiné du bol d'air et d'une brève détox numérique ?

Voilà une idée dont il est facile de s'inspirer, que l'on soit confirmé ou artiste...en herbe.

Nul besoin de s'installer dans une tiny house au fond des bois pour profiter de tous ces bienfaits. Avec 29,7% de territoire couvert par la forêt, la France figure au 4ème rang des pays les plus boisés en Europe.

75 % des Français vivent à moins de 30 minutes d’une forêt : de quoi programmer des escapades régulières le week-end !

Abonnez-vous pour recevoir par mail les prochaines dates d'ateliers (Sorties, Stages, Formations)

NOUS CONTACTER :

Mail : davycosson.kiwi@gmail.com

Téléphone : 06 99 43 12 93

© 2020 by Kiwi